Par un chaud dimanche de septembre, Duval, un pharmacien sans histoire de Pontarlier, cédant à une soudaine pulsion, se jette sur une jeune femme qui prenait un bain de soleil seins nus sur les berges d'un lac. Celle-ci hurle et il l'étrangle. L'amant de la jeune femme, Sylvain Sautral, est accusé du meurtre. Mais voilà que Duval est nommé juré aux assises qui doivent juger le jeune homme. Duval interviendra de nombreuses fois durant le procès afin d'éclaircir les circonstances de l'assassinat, et permettra l'acquittement de Sautral.

Mais les notables de la ville ne considèrent pas que l'acquittement soit une raison suffisante de ne plus soupçonner Sautral, d'autant que le jeune couple était connu pour son libertinage - ce qui choque la bonne société. Duval est contraint de se livrer pour lever les soupçons. Pourtant, personne ne voudra le condamner : peut-être que tous savaient, mais refusent de juger l'un des leurs. Même Sautral refusera de voir la vérité en face ; en tentant de l'empêcher de se suicider, Duval le tue. Refusant le scandale, le commissaire et la femme de Duval le font enfermer dans un asile. Duval accepte finalement cette décision, en étant certain de ne jamais vouloir ressortir de cet emprisonnement qui comble son désir de punition. Dans l'ambulance qui l'emmène, Duval évoque alors une certaine Nadia dont on comprend qu'elle a été sa première victime.

Avec Bernard Blier, Maurice Biraud, Francis Blanche, Danièle Delorme